• Aile de Pavot

    Dans le Clan du Cerisier, est née Petit Pavot. Petit Pavot est une petite chatte blanche, avec les pattes constellée de taches noires, et des yeux gris. En apparence, c'est une chatonne comme toutes les autres, mais à l'intérieur, elle est complètement vide.

    Depuis sa naissance, Petit Pavot n'a jamais ressenti de sentiment. Et ce n'est pas faute d'avoir essayer, puisque le guérisseur du clan l'a examinée plusieurs fois, sans jamais détecter de maladie, que les parents de Petit Pavot n'ont cessés de la gâter, de la chouchouter, et que Petit Pissenlit, l'ami de Petit Pavot, a tout essayé pour l'amuser. Mais d'après tous les guérisseurs, Petit Pavot ne ressentira jamais l'amitié, la joie, la tristesse, la peur, la colère et l'amour.

    Petit Pavot grandit avec Petit Pissenlit, et tout deux prirent les nom de Nuage de Pavot et Nuage de Pissenlit. Nuage de Pavot s'entraîna comme tous les autres apprentis, elle apprit à se battre, à chasser, et elle reçut vite son nom de guerrière. Mais Aile de Pavot savait qu'il manquait quelque chose à sa vie, et elle ne pouvait que subir une existence dont personne n'aurait voulut.

    Un jour, où les oiseaux auraient du chante, où les proies auraient du gambader, et où les bipèdes auraient du s'activer, tout était calme. Pas un bruit ne venait troubler le silence de ce matin. Chacun se demandait pourquoi, quant un chat inconnu fit irruption dans le camp. Il traça quelques lignes dans le sable et une fumée grise s'en échappa.

    Quand Aile de Pavot sorti de la tanière des guerriers, personne n'aurait pu la reconnaître. Son apparence était la même, mais son regard avait changé ; il pétillait à présent de joie et d'une envie de vivre.

    Sans se préoccuper des tête ébahies du reste du clan, Aile de Pavot dirigea la patrouille frontalière avec bonne humeur, elle fit les corvée en plaisantant avec les apprentis, elle chassa avec Poil de Pissenlit, sont ami, et elle passa du temps avec ses parents. Aile de Pavot était devenue aussi normale que tous ses camarades.

     

    La nuit tombée, on fit un festin pour célébrer la guérison de la guerrière, et le miracle du chat errant. Aile de Pavot et Poil de Pissenlit parlèrent beaucoup, et se couchèrent tard. Mais quand le chat voulut réveiller son amie, elle ne réagi pas. Son corps était froid, elle était morte dans son sommeil, heureuse d'avoir pu ressentir enfin quelque chose : de l'amour pour son clan, et pour son nouveau compagnon.

     Image associée


  • Commentaires

    1
    Dimanche 11 Février à 19:54

    J adore!!!c est trop mignon je suis trop contente pour elle!(et pour une fois ça fini bien^^)

    2
    Dimanche 11 Février à 20:06

    Et que va dire sa famille ? Poil de Pissenlit est seul maintenant. Crois-tu que c'est à cause de l'étranger ?

    3
    Lundi 12 Février à 20:26

    ...je sais pas...mais en tout cas j espère que tu vas écrire une suite parce-que c est intrigant !

    4
    Lundi 12 Février à 21:41

    Peut être... C'est une bonne idée que tu me donnes là. Je m'y met immédiatement, mais je te garantie pas de résultat.

    5
    Samedi 17 Février à 18:12

    Je suis en train d'écrire la suite. Enfin... ce n'est pas vraiment une suite, mais je suis sûr que ça vous plaira ! yes

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :